Dossier évolution des espaces

Marketing documentaire au Collège Les Prés, Montigny-le-Bretonneux (78)

, par Cyril Duquenne

Appliquer une règle du marketing documentaire au CDI : l’usager évolue en autonomie dans le lieu ressource parce que le travail de conception et d’organisation du lieu par le professeur documentaliste le permet. Dans ce cadre, le projet vise à rénover les accès : physique et intellectuel.

Établissement et nom du professeur documentaliste :

Collège Les Prés ; Montigny-Le-Bretonneux (78)
Cyril Duquenne, professeur documentaliste
Collège de 400 élèves

Compétences visées chez les élèves :

* Chercher / Enquêter / S’informer : la signalétique permet une recherche rapide en autonomie
* Collaborer / Partager - Mutualiser : la simplicité d’usage et d’organisation de « l’outil CDI » permet à « ceux qui savent » d’expliquer à « ceux qui vont savoir »
* Lire : l’espace lecture et la mise en valeur des fonds contigus à cet espace dynamisent la lecture et le prêt
* Organiser : Les différentes zones et leur mise en scène induisent les usages, laissant la place à la modularité pour que les élèves adaptent le lieu à leurs besoins

Problématique et contexte du projet :

Arrivée dans un nouvel établissement en 2012. Le diagnostic réalisé en septembre laisse apparaître de graves dysfonctionnements dans le CDI comme outil, lieu, et dans les services qu’il doit proposer. Deux exemples emblématiques : des étagères doubles (recto-verso) obstacles à la vue et à la circulation, et des livres nécessitant de s’allonger au sol pour les atteindre. Le réaménagement du CDI se fait à moyens (presque) constants, les moyens financiers ayant été augmentés uniquement pour l’enrichissement du fonds documentaire.

Etat des lieux :

Point faible : CDI « sclérosé » : rayonnages remplis avec 50 cm linéaire de libres, archivage de périodiques remontant à 1999 lors de mon arrivée en 2012, documents datant en moyenne de la décennie 1970-1980, fonds obsolète (informatique, sciences sociales, géographie...), outil informatique obsolète (BCDI3) espace de circulation et de surveillance pas optimal (CDI conçu comme espace de stockage), fréquentation et prêts extrêmement bas.
Points forts : CDI datant de 1987, mobilier et sol rénovés en 2008, situation géographique dans l’établissement favorable, éclairage naturel agréable et grande baie vitrée surplombant la cour.

Calendrier par étapes :

Septembre 2012 : Diagnostic et état des lieux. Négociation pour un budget CDI 2013 multiplié par deux aboutie.

1er trimestre 2012 : Premières mises au pilon effectuées pour dégager de l’espace disponible (1600 en un an, dont 800 au premier trimestre) : 15 mètres linéaires sont gagnés en accès direct, autant en réserve.

Courant de l’année 2012-2013 : réaménagement provisoire de certains espaces : BD / Coin Lecture, déplacement du bureau du professeur documentaliste pour dégager l’accès à la baie vitrée et bénéficier de l’éclairage naturel. L’objectif est de dégager certains axes de passage pour les futurs déplacements de mobilier, et de redonner un gain d’attractivité au CDI.

Rentrée 2013 : rédaction du cahier des charges à destination des classes de 5e pour le projet de réaménagement du CDI : le professeur de technologie modélise le CDI et son mobilier et propose des solutions d’aménagement. Exemples de critères du cahier des charges : libre accès aux portes et issues de secours, pas de rayonnages hauts devant la baie vitrée, espace d’1,50m minimum entre chaque meuble (tables, bureau, rayonnages, chauffeuses) pour le passage d’un fauteuil roulant, axe de visibilité respecté entre les deux points extrêmes du CDI depuis le bureau du professeur-documentaliste.

Fin du 1er trimestre : évaluation des plans des élèves, et sélection des lauréats. Trois plans sont retenus et une synthèse des meilleures idées est faite.

2e trimestre 2013-2014 : CDI fermé au public pendant trois jours pour le déplacement des rayonnages avec l’Ouvrier Polyvalent, suivant le plan définitif choisi. Vidage des rayonnages et stockage temporaire des documents, nettoyage des étagères, déplacement des meubles, regarnissage des rayonnages. Réhabilitation d’un bac pour BD pour accueillir un fonds Albums (inexistant avant 2012), revalorisation du fonds Orientation placé à l’entrée du CDI (et non reclus dans le fond d’un couloir non éclairé).

Officiellement, le projet de réaménagement prend fin à cette date. Cependant, la réflexion se poursuit. Exemple de « retouches » effectuées depuis 2014 : changement du mobilier du coin lecture (fauteuils) d’origine (1987) et emplacement de ce mobilier pour profiter au mieux de la baie vitrée, intégration de la grille d’exposition dans le coin lecture, restructuration du kiosque Onisep, remise en valeur du fonds poésie et théâtre, nouvelle signalétique (mais provisoire).

Description du projet (espaces, pratiques, usages) :

La philosophie du projet d’aménagement est axé sur la notion d’accès : accès physique et accès intellectuel allant de pair. Cela correspond à ce qui est prescrit dans le marketing documentaire, à savoir que le travail de l’agent doit s’effacer (partie « 90% immergée de l’iceberg) et s’adapter aux besoins identifiés des usagers. L’idée ici est que l’élève est mis en situation de prise d’autonomie, avec un classement logique, au repérage aisé, au fonds identifiable. L’appel au professeur-documentaliste pour retrouver les documents doit à terme devenir anecdotique. Le tout en respectant bien entendu les contraintes de travail dans un tel lieu : circulation, zonage, sécurité et surveillance, prises électriques...

Bilan :

Les objectifs prévus ont-ils été atteints ?

L’accès physique est réalisé : le mobilier est désormais bel et bien un support au stockage des documents et non plus un des obstacles physiques. Le zonage des documents (Fictions (Albums, Contes, Romans) / Documentaires etc.) est réalisé également : chaque zone est identifiable, et organisée de manière logique, en cohérence avec le classement.

L’accès intellectuel est une tâche plus ardue, et n’est pas terminé : d’un point de vue strictement bibliothécaire, la refonte de la cotation (des cotes simples, lisibles, et cohérentes avec l’aménagement de l’espace) est effective pour un quart du fonds : les contes (ceux qui posaient le plus de problèmes avec des cotes du type C.MYTH.GR.ET ROM.) ont tous été remaniés, tout comme les BD, le théâtre, la poésie, les albums, ainsi que les fonds 000, 100, 400, 800 et 920 et suivants. Cette étape est longue car elle s’accompagne dans le même temps d’une correction systématique des notices BCDI.

D’un point de vue pédagogique, cet accès intellectuel doit passer par une circulation et un repérage des documents par l’élève de façon aisée et intuitive, pour que la formation à « l’outil CDI » soit réduite. Or, la signalétique n’est pas efficace de ce point de vue. Elle fait l’objet de la prochaine tranche de travaux.

Freins, obstacles rencontrés ou à prévenir :

Un projet de réaménagement de l’existant pose plusieurs conditions dès lors que l’on sort de la simple « retouche » pour envisager une nouvelle organisation : la coordination avec les agents de l’établissement est indispensable pour la manipulation du mobilier. La manutention des livres doit être mesurée, quantifiée en mètres linéaires, en masse et en volume (même de manière approximative) pour anticiper l’aide et la fermeture du CDI - et éventuellement justifier celles-ci. Loin d’être un détail : profiter de ce que les étagères soient vides de livres pour demander un nettoyage des rayonnages.

Intervenants (internes et externes) :

Tous internes : de l’OP au professeur de technologie, en passant par l’administration et les élèves de bonne volonté...

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Derniers articles RSS