Apprenons à déjouer les fake news en une minute chrono !

, par Isabelle Poulain

Croisant les programmes de Lettres et d’EMC et validant des compétences en EMI, cette séquence a été proposée à des classes de seconde et de première bac pro par leur professeur de Lettres, Histoire-Géographie, EMC, Madame Séverine Logereau et leur professeur-documentaliste, Madame Isabelle Poulain.

Durant une première séance de 2 heures, les élèves ont commencé par visionner un documentaire animalier fictif sur le Dahu réalisé par un groupe d’étudiants de Supinfocom Valenciennes en 2003, avec pour consigne de repérer les éléments de la mise en scène et du commentaire – du titre au générique final – semblant apporter de la crédibilité au document ou, au contraire, éveillant le doute.

Afin de confronter, conforter, étayer leurs observations, nous avons ensuite réalisé un world café : 2 hôtes par groupe étant chargés de recueillir les informations des voyageurs des autres groupes.
Conclusion de la synthèse de cette séquence par les élèves : Quel que soit le nombre d’éléments de véracité d’un document (titre en latin et sous-titres en anglais, voix off type « Arte », images d’archives, infographies, interviews de spécialistes…), il peut être faux !

Alors, si on a un doute, si une info paraît bizarre, étrange, comment faire pour vérifier vite et bien, s’il s’agit d’une vraie information ou d’un hoax ?

« Mais c’est trop facile, Madame ! »

Durant la deuxième séance de 2 heures, nous avons commencé par lire ensemble la récente publication du site brésilien Aos Fatos, en partenariat avec l’International Fact-Checking Network (IFCN) de l’institut Poynter, traduite en français par les Décodeurs du Monde : Fred se méfie des fausses infoshttps://factcheckingday.com/assets/..., véritable mode d’emploi pour éviter de se laisser piéger.

Ensuite, la course a commencé : par binôme, les élèves ont eu une heure pour nous apporter, le plus rapidement possible, 3 preuves de la véracité ou non des articles (non sourcés) que nous avions sélectionnés et imprimés. Dès que nous recevions 3 arguments validant ou invalidant les informations contenues dans les articles, les élèves pouvaient repartir enquêter sur l’article suivant.
Illustration Fake news
A la fin de cette heure, frénétique et ludique, nous avons établi un classement des binômes, récompensé les gagnants et synthétisé avec eux les méthodes de validation les plus efficaces.

Les élèves ont ainsi été surpris de voir à quel point il était, le plus souvent, facile, rapide et utile de vérifier la véracité d’une information… avant de la partager sur les réseaux sociaux !

Isabelle Poulain
Professeur-documentaliste
Formatrice EMI et Documentation
Lycée des métiers Auguste Escoffier
95610 Eragny-sur-Oise
@ipoulain

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Derniers articles RSS